Témoignages

AFC-STAB Composites a mis au point un produit révolutionnaire : des moules chauffants aux propriétés uniques, réduisant de moitié les coûts de production de pièces. Entretien avec son Président Henrick Merle.

 

Rencontre avec Henrick Merle, Président de la Société AFC-STAB Composites

 

Henrick, votre société a mis au point un produit révolutionnaire : les moules chauffants L’Auto-STAB_AIR™. Pourriez-vous nous en dire davantage sur cette innovation ?

En effet, nous avons développé un produit en totale rupture technologique, adapté aux besoins de nos clients du secteur aérospatial. Il s’agit d’un moule équipé d’un matériau super isolant, l’AMG, une essence de bois extraits de forêt de culture, modifiée par un procédé de transformation moléculaire qui lui confère des propriétés uniques. Un réseau électrique chauffant en surface fournit la température immédiate et homogène sur la totalité de la surface du moule. Ceci représente une réelle innovation, comparé à un moule en acier classique, chauffé dans sa totalité et dans sa masse avant de pouvoir l’utiliser et obtenir une température homogène.

 

Quels sont les bénéfices d’une telle innovation pour le client ?

Notre prescripteur sur ce projet est Airbus Helicopters. Notre moule  est démontable, réparable, très léger et économique. Pour vous donner un ordre d’idée, les moules de pales chauffants actuels utilisés chez notre client sont en acier avec fluides caloporteurs. Pour fabriquer une pale d’hélicoptère de 6m de long, l’option classique des moules en acier représente un coût de d’environ 1,8M€, 18 mois d’approvisionnement et 160kW de consommation. A contrario, notre produit limite l’investissement à  400k€, nécessite seulement 4 mois d’approvisionnement, et consomme.. 12kW ! De plus, durant la fabrication, les opérateurs peuvent manipuler le moule sans se brûler, contrairement au moules métalliques. Airbus Helicopters pourra ainsi doubler sa production, avec une sécurité accrue.

 

Comment a débuté votre collaboration avec Aircar ?

J’ai rencontré le Chargé d’Affaires Yahya Youjil d’Aircar lors du salon JEC il y a 2 ans. Il a tout de suite identifié que notre entreprise était source d’innovations, et que nous pouvions avoir besoin de l’ONERA afin de donner du crédit à  nos innovations par des études, caractérisations et simulations thermomécaniques. Justement à cette époque, notre société préparait un dossier de demande de financement Rapid auprès de la DGA pour ce projet de moules de pales. Notre entreprise avait besoin d’avoir une marque de noblesse adossée au projet. Organisme étatique reconnu, L’ONERA était le partenaire idéal,  et, qui plus est, à même de procéder aux tests thermomécaniques requis. De fait l’ONERA a représenté un gage de sérieux auprès de la DGA pour le financement du dossier.

 

Que vous a apporté le partenaire ONERA jusqu’ici ?

Nous avons démarré notre collaboration sur le projet de subvention Rapid, ONERA amenant une crédibilité au projet. Une difficulté majeure pour notre société a été de renseigner les documents du dossier de financement. Pour nous, les questions n’étaient pas claires, la vision experte et académique de l’ONERA nous a permis de mieux comprendre ce qu’attendait la DGA et d’obtenir notre financement. Dès le départ, il y a eu un esprit d’équipe, une réelle volonté d’avancer ensembles.

 

Quelle est la suite de la coopération AFC- STAB/ONERA ?

L’ONERA va procéder à des simulations thermomécaniques des matériaux les uns après les autres puis à des essais une fois ces matériaux assemblés. Il s’agit de voir leur comportements, de vérifier que les liants vont répondre aux besoins mécaniques. Il y aura également une batterie de tests à faire ensuite.

 

Avez-vous d’autres projets pour l’avenir ?

Bien sûr, nous avons des projets ambitieux dans nos cartons, notamment des projets de moules non métalliques pour des applications   thermoplastiques de nouvelle génération.